05 59 66 27 59 - Mobile : 07 80 00 37 77 lasarroques.monique@orange.fr

Les «Cagots»

Les Cagots ou Crestias ou Chrestiaas en Béarn dès le moyen âge.

Qu’est-ce qu’un cagot? Un lépreux ?

Que lui reproche-t-on ? Ses origines prosaïques ou mythiques ?

Quelles humiliations lui applique-t-on ? Comme les lépreux et les juifs relégués dans des lieux d’où ils ne peuvent pas sortir que marqués d’un signe infamant qui les fait reconnaître : « Ils doivent coudre sûr leurs vêtements une marque distinctive en forme de pied d’oie ou de canard. Ils vivent en dehors des villages ou séparés par un cours d’eau ou un bosquet. A l’église la porte principale leur est interdite, ils entrent par une porte latérale étroite, basse (Église Saint André à Sauveterre de Béarn), ils sont tenus à l’écart des autres fidèles, un bénitier particulier leur est affecté, ils sont ensevelis à part dans un coin du cimetière. L’accès au lavoir, moulin, fontaine leur est refusé.
Seul le travail du bois, réputé non conducteur de la lèpre leur est autorisé, ils sont donc
bûcherons ou charpentiers. Ce sont ces fameux bâtisseurs de cathédrales arborant sur leur
poitrine la fameuse patte d’oie (écrits dans plusieurs livres sur le compagnonnage).
Les États de Navarre leur interdissent de contracter mariage en dehors de leur caste,
cependant on le consent si un cagot à une promotion sociale.
En 1736 est né à Navarrenx un cagot Bertrand Dufresne, devient intendant général de la
marine et des colonies, obtient le titre de conseiller d’État. Élu en 1797 député de Paris, il
est appelé par Bonaparte au poste de directeur du Trésor Public.
Mis à part l’aveugle intolérance envers eux, «être cagot semblait être la seule chose retenue
faute d’autres raisons» aussi es-ce surtout de leur réhabilitation dont il faut parler.
Donc, réhabilitation: Les preuves en sont fournies par des docteurs «très recommandables»
tels Messieurs Laà d’Arudy, Dabadie de Buziet, pour le Béarn, le savant Palasou, qui tous
défiaient quiconque de distinguer les cagots du reste de la population, et leur soi-disant
«race» faite de grands blonds aux yeux bleus et de plus petits bruns forts et adroits. Le
médecin Nogués déclare après les avoir examiné, que leur sang est aussi beau sinon plus
beau que celui des autres gens qu’ils côtoient. Autres examens de deux docteurs de Toulouse d’Albarus et Dumay et de deux chirurgiens:Valadier et François qui conclurent à l’absence totale de lèpre (la lèpre est une affection,certes contagieuse, mais nullement héréditaire) dont ils étaient suspectés par la population.

A ce jour il existe encore dans nos villages le quartier « crestia » mais c’est à peine si les
habitants connaissent le mystère des cagots.

Chez Monique et Jean-Pierre

4 Place d’Armes
64190 NAVARRENX

Contact Info

Tel : 05 59 66 27 59

Mobile : 07 80 00 37 77

Réserver dès aujourd'hui